Nom usuel : bolet brun grisâtre

bolet brun grisâtre, leccinum brunneogriseolum
bolet brun grisâtre, leccinum brunneogriseolum

Synonymes : bolet rude gris-brun
latin : leccinum coloratipes

Chapeau : de 7 à 13 cm, hémisphérique devenant convexe, à marge lisse légèrement onduleuse, à cuticule feutrée mais visqueuse à l'humidité, de couleur brunâtre à brun-grisâtre, parfois brun fauvâtre

Lames : néant : tubes fin de couleur blanchâtre à crème puis crème brunâtre et se tachant de brun à brun ochracé au toucher

Anneau : néant

Pied : long et élancé, cylindrique, s'épaississant vers la base, souvent courbé, de couleur blanchâtre devenant gris brunâtre en vieillissant, couvert de squamules gris clair devenant ensuite brunâtre à brun ochracé, bleuâtre à olivâtre à la base

Exhalaison : faiblement fongique

Période de cueillette : à partir du milieu de l'été et jusqu'à la fin de l'automne

Biotopes : essentiellement en bois de feuillus humides, surtout sous les bouleaux mais parfois également en présence de saules

Confusions : peu probable en raison de la couleur de chair et celle de la base du pied

Famille : boletacées

Nom scientifique : leccinum brunneogriseolum

Commentaires

La chair est blanchâtre et tend à rosir légèrement à la coupe. Elle est légèrement verdâtre dans le pied et bleu verdâtre à sa base. Ce champignon assez rare qui fait partie du genre des bolets rudes se développe isolément ou en petits groupes de quelques individus. Il s'agit d'un comestible de saveur plutôt médiocre.


Retour