Le château de Dinan

Point d'orgue de la défense de la ville ... ou plutôt de ses propres occupants, l'ensemble formant le château de Dinan : l'enceinte, le donjon et la tour Coëtquen sont probablement les éléments les plus impressionnants de la cité.

la porte du Guichet, Dinan

Venant de la Promenade des Petits Fossés, vous devrez passer sous les imposantes tours fortifiées de la Porte du Guichet, construite au 13ème siècle. De part et d'autre de celle-ci, à l'intérieur des murs, courent des couloirs rarement ouverts au public, percés de meurtrières qui permettaient de défendre les occupants de la place.


le château de Dinan




Montez la cour intérieure pour aboutir à la porte Saint-Louis.
Constituant désormais l'entrée obligée pour accéder au château, elle est plus récente puisqu'édifiée en 1620. Transformée en musée d'histoire et d'ethnographie, la bâtisse se veut le reflet de l'âme dinanaise de l'époque révolue où les tisserands ont permis son essor.







le château de Dinan

La tour de la Duchesse Anne, appelée sans doute à tort château ou donjon, a été construite sous Jean IV, de 1382 à 1387.. Haute de 34 mètres, elle comporte en son sommet une terrasse panoramique d'où la vue sur Dinan et ses environs est imprenable.
L'ensemble a été fortifié de 1585 à 1598 sous les ordres du Duc de Mercoeur, autant pour se protéger d'éventuels envahisseurs extérieurs que du peuple de Dinan lui-même : on est jamais trop prudent lorsque l'on se veut un grand de ce monde ...



L'intérieur, transformé en musée, abrite notamment métiers à tisser , coiffes, costumes et autres objets artisanaux ou usuels d'antan et ... un lieu d'aisances cocasse car transformé en tirelire par les visiteurs ... Dans l'enceinte du "château", à quelques pas, se trouve la tour Coëtquen datant du 15ème siècle. La partie la plus importante, accessible en descendant un étroit escalier menant à différentes petites pièces en est la salle dite "des gisants". L'atmosphère du lieu, éclairé chichement, est particulièrement impressionnante.

Ces vestiges historiques connaissent, depuis la fin du 20ème siècle, un ennemi autrement plus sournois que les envahisseurs d'antan : l'urbanistation et ses "commodités" ... Les soubassements du donjon, déjà relativement fragiles en raison des caractéristiques géologiques du site, se voient engorgés d'une humidité qui sape les fondations de la forteresse : des lézardes apparaissent depuis la fin du 20ème siècle, mettant inexorablement en péril un patrimoine qui a pourtant défié l'histoire depuis plus de 500 ans. Les eaux souterraines de canalisations anciennes et parfois oubliées, dont on peut constater la résurgence en certains endroits, minent progressivement un des fleurons du patrimoine de la vallée de la Rance ...

statue de Duguesclin, Dinan

Après cette visite, repartez en direction du centre : à quelques pas d'ici, vous traverserez la Place Du Guesclin, prolongée par celle du Champ Clos. C'est à cet endroit qu'après avoir battu en duel le félon Cantorbery lors du siège de la ville par le Duc de Lancastre que Bertrand Du Guesclin rencontrera sa future épouse. Tiphaine Raguenel, jeune fille cultivée native de La Vicomté sur Rance, à quelques lieues de Dinan, (voir "château de La Bellière"), fera du frustre guerrier un époux heureux.


Au centre de la place, poursuivez par la rue Saint-Claire : un peu plus loin, après être passé devant la tour de l'Horloge, prenant à droite vous aboutirez à la place Saint-Sauveur.